Notre philosophie

Le travail de l’atelier WILD architecture est fondé sur l’intime conviction que l’architecture doit nécessairement être plurielle. Elle est avant tout issue d’échanges et d’un travail d’équipe, le contraire d’une oeuvre personnelle car nous ne construisons pas que pour nous mais surtout pour les autres. Considérer le projet architectural comme un «lieu de partage» nous semble être la première réponse à la complexité des problématiques de la ville contemporaine.

shémas-atelier1

WILD architecture est ainsi l’association de 3 architectes, de 3 parcours et sensibilités différentes mis en commun au service du projet. Cette diversité interne est nécessaire mais non suffisante, chaque projet exige de multiples compétences, à différentes échelles, pour concevoir une architecture qui soit la plus juste possible. Nous considérons le processus architectural comme une oeuvre en permanence ouverte pour permettre l’échange avec le maître d’ouvrage, les usagers, les bureaux d’études, les entreprises, les paysagistes…

L’enjeu est bien de faire converger les contraintes de chacun vers un objectif commun: le projet architectural.

L’architecture devient alors un subtil équilibre entre art et technique. Elle ne doit pas être seulement fonctionnelle, économique ou réglementaire. Il faut aussi qu’elle soit belle et intègre, que l’on ait plaisir à la contempler et à la vivre. Nous croyons en une architecture généreuse, poétique, issue non exclusivement de la technique. Cet équilibre est créé par le fait que ces deux constituants ne peuvent être dissociés, l’esthétisme devenant le cheminement de la pensée à travers la matière.

L’architecture a cette spécificité de s’exprimer aux yeux de tous, d’impacter notre quotidien. Aussi essayons-nous de la pratiquer en introduisant dans la ville la notion de joie, de beauté, pour établir une «ville désirable».

WILD-TOUR-Image-home1
Le paramètre environnemental découle pleinement des notions fonctionnelles, économiques et de beauté. À l’heure actuelle, il est trop souvent associé à des problématiques purement techniques. Dans notre pratique, nous attachons une grande importance aux matériaux mis en oeuvre dans notre travail, tant d’un point de vue environnemental que pour favoriser l’intégration du projet dans son site.

En effet, un projet environnemental est avant tout un projet situé, jouant avec les contraintes du site, sa topologie, son hydrologie, ses couleurs, ses usages… Une réponse contextuelle doit être apportée à chaque projet.

WILD-THEZE-images63

C’est pour arriver au plus juste équilibre qu’il nous semble primordial que l’acte architectural soit continu, de la conception jusqu’à la construction. Le suivi de chantier, dans un dialogue ouvert avec les entreprises, fait ainsi partie intégrante de notre mission et de nos compétences. L’architecture ne peut être un simple acte de la pensée, il ne s’agit pas de «différencier la tête qui pense de la main qui façonne». Au contraire, c’est la combinaison des deux, en bonne intelligence, qui donne un projet réussi. La continuité du processus architectural représente également pour nous un enjeu de transmission, pour que l’usager s’approprie petit à petit le projet. C’est par l’usage que l’architecture devient un véritable bien commun.

wild-15-05-DEN-charpenteshémas-atelier2

Cette conviction d’une architecture ouverte s’inscrit également dans la durée de vie des bâtiments que nous construisons. Notre volonté n’est pas de construire une architecture figée dans le temps, mais au contraire un espace capable de supporter les évolutions nécessaires à son développement, à sa vie à travers les époques, les modes de vie, les mutations urbaines, sociales et sociétales, tout en construisant une ville évidemment durable.