Igor
109 logements
habitat Aménagement paysager Collectifs Commerces

La démarche urbaine

 

La logique urbaine de ce projet s’articule autour d’un certain nombre de principes fondateurs établis dans la fiche îlot par l’Atelier Ruelle :

  • S’implanter à l’alignement sur les rues et affirmer le caractère urbain du projet
  • S’inscrire dans les gabarits enveloppes définis et concevoir des volumétries contrastées allant du R+5 au R+16
  • Travailler sur la discontinuité du bâti en conservant les percées visuelles vers le cœur d’îlot depuis la Rue Smith et depuis la Rue Montrochet
  • Veiller à « perforer » le socle du projet afin de développer des halls traversants, mettant en relation l’espace public et le cœur d’îlot
  • Veiller à conserver un maximum de transparence du socle vers le cœur d’îlot
  • Travailler la présence végétale en cœur d’îlot et minimiser les débords de parking en sous-sol sous la cour jardinée

 

Il s’agit donc de s’inscrire dans une logique d’ensemble qui donne du sens au projet urbain, chaque opération devant chercher à tisser du lien avec ce qui l’entoure, plutôt que de viser une trop forte singularité. Dans le cadre de ce projet, il est donc essentiel d’observer une certaine sobriété afin de parvenir à une forme de justesse à l’échelle urbaine.

L’îlot C2 Sud doit contribuer à la dynamique urbaine engagée sur Confluence avec la même volonté d’être une pièce supplémentaire dans un dispositif dont les composantes fondamentales sont communes. A ce titre, le « volume du piéton » ou le rapport au « sol de la ville », sont des composantes essentielles.

Qualité d’usage

 

Sur la base des orientations proposées dans la fiche îlot de l’atelier Ruelle, notre travail a consisté à apporter une dimension sensible, visant à introduire une véritable valeur ajoutée en termes de qualité d’usage.

Pour cela, il convient de porter une grande attention aux espaces qui constituent le quotidien dans un immeuble de logements. Le rapport à la rue se traduit par de grandes percées (halls traversants, passages couverts ou ouverts entre bâtiments) qui expriment une réelle générosité spatiale, et mettent le piéton dans un rapport direct avec le cœur d’îlot paysagé. Chacune de ces percées distribue le hall d’entrée de chaque bâtiment, mettant ainsi en contact l’espace public de la rue avec la cour jardinée. L’ensemble des locaux d’activités, largement vitrés, assurent également la porosité du socle vers la cour.

L’orientation plutôt favorable en été grâce aux ombres portées des bâtiments, associée à un dispositif de brumisateurs permet de lutter efficacement contre le phénomène d’îlot de chaleur.

Par ailleurs, nous avons porté une attention particulière à la qualité de vie et la qualité des logements quelle que soit la localisation des édifices dans l’îlot, créant ainsi des situations singulières et spécifiques pour chacun.

 

Principes de qualité du bâtiment C2-03

 

Les logements du bâtiment C2-03 se développent en cherchant à chaque fois le meilleur rapport entre la typologie et l’exposition, en favorisant l’apport de lumière naturelle et en minimisant les vis-à-vis.

Les fenêtres en bois / aluminium toute hauteur, permettent une qualité de lumière et de vue, y compris pour les enfants et les PMR. De larges fenêtres jouent sur le rythme et offrent des percements à l’échelle urbaine, faisant ainsi dialoguer l’intérieur avec l’environnement bâti. Elles donnent à voir depuis l’espace public les usages sur les paliers partagés. Au sud-est du bâtiment C203, l’espace de la déambulation s’élargi de manière à accueillir une cour pour la crèche bilingue, donnant sur la cour jardinée au rez-de-chaussée.

Ces espaces sont généreux et lumineux, ils ont pour vocation d’externaliser des usages mutualisables (bricolage, jardinage, réparation de vélos, etc…). La surface des logements dans les métropoles étant optimisée et l’accès à la nature éloigné, nous devons retrouver au sein des opérations de logements des usages et des espaces qui permettent de renouer avec un cadre de vie qui n’est pas uniquement fonctionnel mais qui répond à des besoins d’usages diversifiés. Cela a pour conséquences directes un gain de place dans les logements et la mise en place d’un usage collectif et convivial qui anime aussi la façade. Les 32 logements se déclinent du T1 au T5 selon les étages. Ils sont tous au minimum bi orientés à partir du T3 et traversants à partir du T4 et  comportent une seule gaine en dessous du T5.

 

Les modifications sociétales et urbaines sont l’occasion de réflexions sur les modes d’habiter, la nature des espaces domestiques proposés et leur capacité à répondre aux enjeux contemporains. Les logements doivent répondre aux besoins et attentes du mode de vie actuel. Les logements adaptables, évolutifs sont une réponse à l’évolution de la structure familiale hétérogène.

Dans cette logique, nous avons créé des logements comportant une « chambre nomade ». Il s’agit d’une pièce située entre deux logements qui permet de faire évoluer ces derniers en fonction de la demande. Ainsi il est possible de transformer, à moindre impact budgétaire et à moindres nuisances de chantier, la typologie des logements selon les étages. Cette pièce permet, sur la même base, juste en modifiant son accès, de passer de 2 T3 à 1 T2 et un T4.

Les loggias donnant sur le cœur d’ilot sont dotées de jardinières faisant office de garde-corps pleins maçonnés. La végétation tombante qui y pousse crée une cascade qui participe à la réduction de l’effet d’ilot de chaleur tout en constituant un agrément pour les logements.

Les habitants des logements du C2-03 ont tous accès au jardin partagé situé en toiture. Cette toiture présente en effet des bacs de plantation où les habitants peuvent organiser un potager. L’édicule abrite outre l’accès à la toiture, un local technique et une « cabane à outils ». Ils peuvent aussi profiter de la terrasse dans l’espace aménagé avec du mobilier de jardin. Les logements du C2-03 bénéficient en plus de leur qualité spatiale intrinsèque, d’un fonctionnement avec des espaces mutualisés qui favorisent la convivialité, l’entraide et la diversité d’usages. Le bâtiment, par ces usages, est connecté au quartier de la confluence, au reste de l’ilot et à l’école, par l’exemple du vivre ensemble qu’il donne à lire. Il est connecté d’un point de vue de l’écriture architecturale et de la recherche de qualité des logements aux autres bâtiments de l’opération. Par son socle et ses usages, ainsi que par les traversées visuelles qu’il offre, il s’intègre à l’ilot à l’échelle du piéton.

La toiture de C203 est animée de bacs potagers et d’espaces de convivialité. Un espace dédié au rangement des outils et du matériel assurera le bon fonctionnement de ce lieu ouvert à tous les résidents et favorisant ainsi le lien social entre les habitants.

 

×