Une école rayonnante
Restructuration du groupe scolaire
équipement Construction bois Démarche environnementale École primaire Lauréat Paille

La restructuration du groupe scolaire Marcel Guillaumin s’inscrit comme une première étape dans le projet de redynamisation du centre bourg de Le Vernet. Cette première étape consiste à relier le complexe d’équipements excentré du centre bourg dont fait partie l’école, grâce à la mise en place d’une venelle piétonne permettant de le reconnecter au centre du village.

 

Le bâtiment actuel de l’école est typique de l’architecture des années 80 et occupe une place singulière dans le paysage rural du village de Le Vernet. Cependant, ce bâtiment reste un élément marquant pour les habitants, nous n’avons donc pas souhaité dénaturer l’architecture de l’école mais au contraire rester en cohérence avec l’existant. De plus, par souci d’économie, nous avons limité au maximum les modifications de la structure existante.

 

Afin de renforcer les liens avec le village et le territoire, nous avons fait le choix de déplacer l’entrée de l’école à l’opposé de sa place initiale de manière à ce que la nouvelle venelle piétonne débouche directement sur l’école. Cela a par ailleurs permis de dégager un parvis paysager accueillant, en harmonie avec le contexte rural et plus propice aux moments d’échanges entre enfants, parents, enseignants, …

Notre projet d’extension s’inscrit dans la continuité de la forme actuelle du bâtiment en arc de cercle : la cantine s’implante dans le prolongement de la courbe, formant ainsi un « fer à cheval ». Toutes les salles convergent sur la cour, celle-ci se place tout naturellement comme le cœur du projet.

 

Si le bâtiment peut sembler complexe de l’extérieur, nous avons souhaité que son fonctionnement soit le plus simple possible : les enfants peuvent facilement se repérer dans l’école grâce aux émergences formées par les toitures à 2 pans où se trouvent les salles spécifiques, en oppositions aux circulations qui présentent des toits plats. Le hall principal quant à lui dessert tous les pôles de l’école :

 

  • le pôle maternelle
  • le pôle élémentaire
  • la cantine
  • le pôle commun comprenant la salle polyvalente, la garderie, les salles de réunion et les bureaux de la direction, qui se situe dans le prolongement de la cour grâce à un nouveau préau en bois

 

Les circulations étaient difficiles dans l’école actuelle avec des couloirs étroits et une mauvaise distribution des portes manteaux et casiers, ce qui pouvait engendrer des tensions entre les enfants. Nous avons réorganisé les zones de flux : toutes les circulations ont désormais un accès facile sur la cour et présentent des ouvertures vitrées sur la cour pour accentuer l’impression d’espace. De même, les espaces de porte-manteaux et casiers sont désormais clairement identifiés pour plus de fluidité.

 

La cour jardin comme cœur du projet

 

La cour est l’élément central du groupe scolaire Marcel Guillaumin, elle se divise en 3 espaces distincts :

 

  • la cour basse : elle reprend la cour existante en enrobé et est propice aux jeux de motricité tels que les jeux de ballon ou la marelle
  • la cour haute présente des matériaux plus naturels comme le bois et comprend une cabane et des modules de jeux
  • le jardin de permaculture : espace privilégié pour les enfants qui pourront observer la biodiversité et l’évolution au fil des saisons, il sert également de vitrine sur les activités pédagogiques de l’école car il est visible depuis l’espace public

 

La configuration de l’école en fer à cheval et les bandes plantées en limite de propriété permettent d’avoir très peu de clôtures autour de cette école, ce qui renforce son insertion paysagère dans le village.

 

Performance d’enveloppe et matériaux biosourcés

 

L’engagement environnemental est fort sur ce projet pour lequel nous avons mis à l’honneur la lumière naturelle tout en protégeant du soleil pour éviter les fortes chaleurs, en particulier sur le bâtiment existant. Nous avons mis en œuvre le principe de la « boîte dans la boîte » dans l’existant pour assurer une bonne étanchéité du bâtiment. Un système de ventilation double flux avec surventilation nocturne en été sera installé pour optimiser le confort des usagers.

 

Pour les extensions, dont la cantine, nous nous sommes fixé pour objectif l’utilisation de matériaux biosourcés. Notre choix s’est donc naturellement porté sur une ossature bois, pertinente au regard du territoire, entouré de la montagne bourbonnaise, et sur une isolation en paille, elle aussi locale puisqu’elle est issue des déchets agricoles de la plaine de la Limagne.

 

Le chantier de ce projet se déroulant en site occupé, il est indispensable d’optimiser la réalisation préalable en atelier et de privilégier les périodes estivales afin de minimiser les nuisances sur le site. Un processus de chantier à tiroirs sera donc mis en place pour assurer une continuité du fonctionnement de l’école. Par ailleurs, des interventions de notre association Archi’scool sont prévues pendant le chantier pour expliquer aux enfants les transformations de leur école et les aider à s’approprier l’espace. Nous avons également prévu des séances de travail individuelles avec chaque enseignant pour concevoir avec eux l’ergonomie de leur classe.

×